Sauf se contenter d'un appartement anonyme ou d'une maison en ruine pas toujours  bien placée, acheter une villégiature en zone touristique est toujours onéreux et ne garantie pas toujours l'avenir d'un investissement réservé en général à un budget conséquent.

L'économie participative permet aux non-riches d'investir eux aussi dans une place au soleil qui peut être prêtée à des amis quand on ne l'utilise pas, échangée dans le cadre d'un partage informel ou même louée histoire de rentabiliser l'investissement.

Pour le prix d'un studio, achetez une part de notre résidence partagée et venez en vacance quand vous voulez à Bagnères de Luchon au cœur des Pyrénées centrales au calme de la montagne mais profitant de la ville et de ses commodités.

Cure thermale, stations de ski, randonnées, parapente, Espagne et le reste, vous résoudrez votre problème de villégiature hors de prix en partageant la maison avec les gens que vous aimez.

Pour découvrir ce projet en cours de réalisation, l'idée

Rendez-vous à LuchonOutre les rencontres en privé au grès des participants, nous nous rencontrons assez régulièrement et une page est dédiée à nos rendez-vous auxquels tout le monde peut participer.

Cela peut-être juste pour boire un pot ensemble, discuter d'un projet, un concours de danse, une sortie à la pêche, soirée cinéma, chasse à l'ours ou balade en Espagne quand il fait beau ou qu'on a besoin de clopes.

Bien que n'importe qui puisse rejoindre ces moments-là, il est pas mal de prévenir de sa présence ou de s'inscrire ci dessous à notre lettre d'information qui vous préviendra automatiquement quand une activité se présente

 A bientôt. :).

 

Comme en témoignent ses nombreuses pages internet et en particulier le sites  http://www.orgues-barbarie-toulouse.org, je m'intéresse à ce merveilleux instrument qu'est l'orgue de barbarie.

Qu'on ne s'y trompe pas.

On dit "les orgues d'églises" ou "les grandes orgues" mais un orgue de barbarie est au masculin et le "joueur d'orgue" (de barbarie) est en fait "un tourneur de manivelle". Joli n'est-ce pas ?

Quand je serais à la retraite, disent beaucoup d'amis séduit par sa mélodie lancinante, je construirai un orgue de barbarie et beaucoup de gens me questionnent.

Malgré ma passion lassé de répondre toujours à ces mêmes questions  j'ai écris un ouvrage spécialisé qui vous dit tout sur la question.

Construction d'un orgue de barbarie

Un autre ouvrage, de l'excellent facteur d'orgues Höffle cette fois-ci, détaille avec précision en plus de 70 pages les plans et la manière de fabriquer son propre orgue de barbarie par n'importe quel amateur un tant soit peu bricoleur. Il y a même les plans de la charrette et un appendice rajouté par votre serviteur à destination des débutants de chez Débutant.

Allez voir ici sur mon autre site dédié aux orgues de barbarie.